Actualités

 

Champollion : perspectives 2014

Champollion : perspectives 2014

Actualités institutionnelles - janvier 2014

Sommaire :

1 - Une rentrée sous le signe de l'attractivité

  • Effectifs étudiants : nouvelle croissance enregistrée à la rentrée 2013
  • Champollion, reconnue pour la valeur ajoutée de sa mission de formation

2 - Formation et recherche : perspectives 2014

  • Isis devient école INSA Partenaire (Castres)
  • Deux licences professionnelles en gestation (Albi, St Affrique)
  • Un nouveau master autour de la « Maîtrise des risques » (Albi, Rodez)
  • Champollion poursuit son développement en recherche et innovation (Albi, Castres)

3 - Stratégie de développement

  • Le point sur l'existant et le futur
  • CPER 2014/2020

Une rentrée sous le signe de l'attractivité

Effectifs étudiants : nouvelle croissance enregistrée à la rentrée 2013

Pour la deuxième année consécutive, le centre universitaire J-F. Champollion enregistre une augmentation de ses effectifs, ramenant le nombre d'inscrits à 3 650 sur les différents campus de l'université - Albi, Castres, Rodez - contre 3 450 en 2012. Sur une moyenne lissée de deux rentrées consécutives, 10% de croissance des effectifs inscrits par an constitue un résultat très au-dessus des chiffres affichés par les autres universités du territoire national.

Champollion, reconnu pour la valeur ajoutée de sa mission de formation

Cette nouvelle croissance confirme l'attractivité de Champollion sur son cœur de mission, également reconnue dans le récent classement des universités françaises pour la réussite en licence, et confortée par la visite en cette rentrée 2013 de Geneviève Fioraso, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Présente à Albi dans le cadre de son tour de France des campus, la Ministre a réaffirmé le rôle et la place des établissements de proximité dans le maillage territorial de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Geneviève Fioraso a salué le «modèle» Champollion en matière de démocratisation de l'accès à l‘enseignement supérieur, de réussite en licence, ainsi que son anticipation sur les mesures de sa nouvelle loi via les innovations engagées sur l'accompagnement, l'orientation progressive et la vie étudiante. L'annonce de la création de 43 postes jusqu'en 2015, dont 18 sur l'année 2014, est venue matérialiser ce soutien au plus haut niveau de l'Etat.


Formation et recherche : perspectives 2014

Présents sur 6 grands domaines d’études, Champollion propose 16 licences, 11 licences professionnelles, 7 masters et 1 école d’ingénieurs. L’offre de formation s’enrichira de plusieurs nouvelles formations en ouverture à la rentrée 2014

Isis devient école INSA Partenaire (Castres) /Ouverture d’un cursus de formation d’ingénieurs ISIS en 5 ans

Depuis la rentrée 2013, l’école d’ingénieurs ISIS est officiellement école INSA Partenaire. Ce rapprochement se traduit par l’ouverture, à la rentrée 2014, d’un programme de 1ère année (post-bac) conforme au tronc commun de l’INSA, avec une déclinaison «santé» préparant l’année de pré-orientation (2ème année), qui ouvrira vers la spécialisation informatique pour la santé (3ème, 4ème et 5ème années).
Les méthodes pédagogiques, qui constituent une des plus-values reconnues de l’INSA (apprentissage par problèmes et par projets, parcours professionnel individualisé notamment), seront mises en œuvre à ISIS sur la totalité des 5 années de formation.
Cette collaboration participe à la fois à enrichir l’offre de formation du Groupe INSA, et à renforcer l’attractivité de l’école ISIS dans le cadre du Collegium Toulouse Ingénierie. Tous les élèves de terminales souhaitant intégrer l’école peuvent d’ores et dèjà candidater par l’intermédiaire du site Admission Post Bac, ouvert jusqu’au 20 mars 2014.

Un parcours en alternance, combinant période en entreprise et période de formation, ouvrira également à la rentrée 2014, sous réserve d’habilitation de la Commission des Titres d’Ingénieurs. A travers ses deux initiatives,  ISIS entend définitivement ancrer son existence dans le paysage national des écoles d’ingénieurs, d’une part, et répondre aux besoins socio-économiques de nouvelles compétences sur les TIC adaptées à la santé, d’autre part.

Deux licences professionnelles en gestation (Albi, St Affrique)

Deux spécialités de licences professionnelles étofferont l’offre actuelle :

  • Management et Développement Durable de Petites et Moyennes Organisations : parcours « Entreprise du monde rural » (Albi)

Ce nouveau parcours complète celui centré sur les entreprises artisanales ouvert avec succès avec la chambre des métiers et de l’artisanat du Tarn en 2013. Développé en partenariat avec le CFPPA Fonlabour, il a vocation à préparer les étudiants à la création, à la reprise ou au pilotage d’une entreprise liée à l’activité de la terre et à l’agricole (paysagistes, entreprises horticoles, entreprises de transformation agricole notamment).

  • Développement du Conseil en Filière Equine (Saint Affrique)

En complément du parcours filière « ovine », cette nouvelle licence professionnelle répond aux enjeux de développement de la filière équine en matière de pratique (quatrième sport le plus pratiqué en Midi-Pyrénées), de tourisme (inscription du tourisme équestre dans la politique touristique de Midi-Pyrénées) ou d’élevage (l’Aveyron : 1er département dans l’élevage équin). Elle est créé en partenariat avec l’Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles La Cazotte (Saint Affrique) et les Haras nationaux (IFCE, Rodez).

Un nouveau master autour de la «  Maîtrise des risques » (Albi, Rodez)

Ce master existait déjà sur Albi et avait acquis une solide réputation autour des problématiques d‘ergonomie et facteurs humains.
Fort de cette base, il s’enrichit et se diversifie pour répondre à des besoins plus larges des entreprises en matière de « maintien de la capacité productive à un haut niveau de qualité dans un environnement soumis à l’incertitude ». Trois parcours sont prévus :

  • Maîtrise des risques professionnels : parcours « ergonomie, santé et risques professionnels »
  • Risques industriels et de sécurité : parcours « qualité, environnement et risques industriels »
  • Risques liés aux décisions : parcours « risques, décision et gestion des opérations »

Multidisciplinaire par nature, ce master repose sur un partenariat entre Champollion, la CCI de l’Aveyron et l’IUT de Rodez. Il est adossé l’équipe de recherche TIME (localisée sur Albi) et le Centre de Génie Industriel de l’Ecole des Mines d’Albi-Carmaux.

Champollion poursuit son développement en recherche et innovation (Albi, Castres)

Après la livraison de la Maison de la recherche en 2012 et l’organisation de ses premières Assises, les activités de la Recherche de Champollion poursuivent leur progression.  Inscrite dans le cadre fédérateur de l’Université de Toulouse, la politique scientifique s’articule autour de 11 équipes thématiques réunissant les enseignants chercheurs, les chercheurs et les personnels BIATSS. Champollion accueille une population de 13 étudiants en doctorat encadrés sur site. Elle a assuré la réalisation de 38 contrats de recherche et produit 228 publications scientifiques depuis 2009.

En 2014, l’actualité de l’établissement sur le champ de l’innovation sera marquée par le lancement du Connected Health Lab (CHL), plateforme de recherche et de valorisation en e-santé. Implanté à Castres au sein de l’école d’ingénieur ISIS, le CHL est un living lab destiné à accueillir praticiens de santé, patients, chercheurs et entreprises dans un environnement de simulation réel, permettant de recréer le continuum du parcours d’un patient en milieu hospitalier. Il doit faciliter la validation et l’appropriation des nouvelles technologies logicielles au service des acteurs de la santé, et produire du contenu à vocation pédagogique favorisant la vulgarisation, la diffusion et la généralisation de la e-santé.


Stratégie de développement

Le point sur l’existant et le futur

A un an du terme du contrat quinquennal 2011-2015 qui le lie à l’Etat, Champolion s’engage dans une réflexion stratégique et collective sur le devenir de l’établissement et sa nouvelle trajectoire pour les 5 ans qui suivent, en vue de préparer le contrat 2016-2020.
Les premières étapes de ce processus se fondent sur un bilan :
L’autoévaluation (octobre 2014) des activités de formation, de recherche et de pilotage de l’établissement,
L’évaluation externe indépendante de l’AERES (Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) qui doit aboutir au printemps 2015, et sur laquelle s’appuiera ce nouveau contrat.

CPER 2014/2020

Le Contrat de Plan Etat Région 2014/2020 prépare les investissements majeurs réalisés par l’Etat et les collectivités territoriales pour soutenir la croissance sur le volet de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.  Les projets de Champollion sont connus et ont passé avec succès les premières étapes de l’arbitrage régional. Le dossier doit maintenant être accepté au niveau national avec un résultat attendu avant l’été 2014.
Les perspectives de financement pluriannuel relèvent de l’immobilier (35 M€ de réaménagements et de nouveaux locaux, 45% sur Albi, 45% sur Rodez et 10%sur Castres), des équipements pédagogiques pour les formations (308 000 € pour des laboratoires de langues et des salles spécialisées) et des équipements scientifiques pour la recherche (1,1 M€).
Une fois réalisés et mis en œuvre, ces nouveaux moyens permettront de poursuivre le travail qualitatif sur nos différents campus afin de fournir à tous un cadre de vie universitaire toujours plus appréciable et encore mieux apprécié.

 

 

 

Voir aussi :