Actualités

 

Memoria, historia y ficción

Conférence de l'écrivain Alfons Cervera

Memoria, historia y ficción

Mardi 05 Octobre 2010, 18h
Maison multimédia - Auditorium 2


Au milieu des années 90, mû par le besoin de récupération de la mémoire historique qui travaille alors la société espagnole, Alfons Cervera, professeur à l'université de Valence, décide de consacrer son labeur d'écrivain aux années sombres de la guerre civile et du franquisme. Un cycle romanesque prend naissance, dont Maquis est la clé de voûte.

Ces romans, que la critique espagnole tient pour les plus achevés du paysage littéraire consacré à la mémoire des vaincus, conjuguent leurs effets pour reconstituer la vie du village natal de l'écrivain, situé dans une région de la Communauté valencienne qui, jusqu'au début des années 50, fut le théâtre d'une forte résistance armée au franquisme. Maquis s'attache à faire revivre les aléas de la vie quotidienne - rencontres, amours, morts, luttes, souffrances, solidarité, privations - qu'affrontent les habitants du village, silhouettes aussi fugitives qu'attachantes, dans un contexte marqué par la férocité de la répression franquiste.

Exercice de récupération de la mémoire confisquée en même temps que variation formelle sur des modalités d'écriture - polyphoniques, fragmentées - aux frontières de l'oralité, susceptibles de rendre compte de la dimension collective de l'aventure, Maquis est un exemple magistral de la prose d'Alfons Cervera, considérée comme l'une des plus riches et inventives de l'Espagne d'aujourd'hui.

Dédicace de son ouvrage Maquis, édition La fosse aux ours, traduction de Georges Tyras

Conférence en espagnol.