Actualités

 

Parution de l'éducation au développement durable de l'école au campus

Sous la direction de Marie-Christine Zélem, Odile Blanchard, Didier Lecomte

Parution de l'éducation au développement durable de l'école au campus

Aux éditions l'Harmattan - Préface de Lucis Sauve Cet ouvrage a repris un certain nombre de contributions significatives des échanges suscités au cours du colloque international « L’éducation au développement durable, de l’école au campus » qui s’est tenu au centre universitaire Jean-François Champollion et à l’École des Mines d’Albi, les 25-27 juin 2008. En phase avec la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable (2005-2014), l’objectif principal du colloque visait à partager les pratiques et les expériences éducatives, à promouvoir les projets, développer les outils d’une culture du développement durable, tisser des liens et créer un réseau de ressources. L’enjeu principal de ce colloque était une mutualisation des savoirs et une amélioration des performances environnementales des démarches engagées. (On peut prendre connaissance de l’ensemble des productions du colloque (posters, diaporamas, communications, vidéo de Lucie SAUVE, textes slams de Jérôme Cabot, bande dessinée de Jean Bourguignon, animations des Bataclowns, …), à l’adresse suivante : http://colloque-edd-2008.mines-albi.fr/). Cet ouvrage traite des enjeux pédagogiques et des pratiques sociales en matière d’éducation au développement durable, de l’école au campus. Il s’organise en six chapitres. Les deux premiers interrogent les modes de gouvernance des démarches d’EDD (Éducation au Développement Durable), ainsi que les méthodologies d’évaluation qui leurs sont associées. Les deux chapitres suivants présentent un certain nombre d’outils pédagogiques et insistent plus particulièrement sur les conditions d’émergence d’une culture du développement durable. L’ouvrage se poursuit par des réflexions croisées sur les partenariats à mettre en oeuvre et la nécessité du fonctionnement en réseaux. Il se termine par une série de récits d’expériences qui viennent illustrer les propos précédents.

Vient de paraitre egalement :

POLITIQUES DE MAÎTRISE DE LA DEMANDE D’ÉNERGIE ET RÉSISTANCES AU CHANGEMENT
Une approche socio-anthropologique

Aux éditions l'Harmattan L’accélération du changement climatique fonctionne comme un signal d’alarme et interroge l’économie de pillage dans laquelle l’homme s’est installé. La multiplication des équipements énergivores, la croissance des consommations d’électricité, l’épuisement des sources d’énergie fossile, l’augmentation des gaz à effet de serre… tous ces facteurs se combinent pour accélérer un processus difficilement contrôlable. Alors, les gouvernements se réunissent, négocient, s’entendent sur les mesures à mettre en oeuvre pour limiter les dégâts. Les politiques de Maîtrise de la Demande d’Énergie (MDE) constituent un des leviers pour infléchir les comportements énergivores. Mais en quoi consistent ces politiques ? Quels sont les instruments mis en oeuvre ? Quels types de publics sont concernés ? Comment ces derniers les réceptionnent-ils, et pourquoi n’adoptent-ils pas de comportements plus sobres ?