Isis : audit de la CTI

Le 5 février dernier, ISIS a été auditée par une mission de la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI).

La CTI est une instance du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche composée, à parité, de représentants d'écoles d'ingénieurs et de représentants du monde socio-économique. La CTI audite périodiquement les écoles d'ingénieurs afin de vérifier l'adéquation de leur fonctionnement à son référentiel et de produire des recommandations destinées à les faire progresser.

Cette mission d'audit était composée de :

  • M. Laurent Mahieu, vice président de la CTI, représentant la CFDT Cadres (rapporteur principal),
  • M. Noël Bouffard, membre de la CTI, directeur délégué de Sopra Group, représentant le Medef,
  • M. Charles Gateau, expert étudiant auprès de la CTI, représentant les associations Promotion et Défense des Etudiants et European Young Engineers,
  • M. Christophe Mathieu, expert auprès de la CTI, DSI de l'ECAM Lyon,
  • M. Louis Ros, expert auprès de la CTI, ancien délégué de l'ESIM Marseille (école aujourd'hui intégrée à Centrale Marseille).

La première partie de la matinée a été consacrée à l'examen de la formation actuelle, en 3 ans (stratégie, gouvernance, formation, recrutement, emploi, dispositif d'amélioration de la qualité, suivi des recommandations émises lors de l'examen précédent), et au projet de mise en place du 1er cycle de formation d'ingénieurs en 5 ans, en partenariat avec l'INSA de Toulouse et le département STS (Albi). La seconde partie de la matinée a porté sur le projet de formation d'ingénieurs par apprentissage. Elle a été complétée par une réunion en visioconférence, à huis clos, avec le directeur de l'INSA de Toulouse.

Les auditeurs ont échangé avec le président Christian Desmoulins, plusieurs représentants d'entreprises partenaires, des représentants de la collectivité locale, ainsi que des diplômés d'ISIS, dans le cadre d'un déjeuner de travail.

Le directeur de l'établissement et la direction des études ont participé à cette première partie de l'audit.

Au cours de l'après-midi, les auditeurs se sont entretenus, en dehors de la présence de la direction d'ISIS, successivement, avec des entreprises impliquées dans le projet de formation par apprentissage, des diplômés, des étudiants et les personnels de l'école.

Le débriefing de fin d'audit a mis en évidence, notamment :

  • une bonne compréhension, par les auditeurs, des tenants et aboutissants du partenariat avec l'INSA, des efforts développés et des capacités et appuis pour le mener à bien, ainsi que de l'appropriation du projet de 1er cycle de formation d'ingénieurs en 5 ans par l'équipe pédagogique ;
  • l'intérêt des échanges, tout particulièrement avec les entreprises, mais aussi avec les diplômés, les personnels et les étudiants ;
  • le progrès notable fait dans la définition des liens entre les compétences métiers en sortie de l'école et le syllabus, qui résulte d'un travail de fond engagé après l'audit précédent ; ce thème constituant un axe important du référentiel de la CTI.

Le rapporteur principal va rédiger un rapport, qui nous sera soumis pour d'éventuels amendement avant sa présentation devant la CTI, qui se réunira en séance plénière, le 11 mars 2014, pour examiner nos demandes :

  • de renouvellement de l'habilitation à délivrer le diplôme d'ingénieur du CUFR Champollion, spécialité "informatique pour la santé", en formation initiale sous statut étudiant ;
  • d'habilitation à délivrer le même diplôme en formation initiale sous statut apprenti.

Depuis cette journée, la Région Midi-Pyrénées nous a notifié sa décision d'autoriser l'ouverture de la formation par apprentissage pour 16 contrats, à la rentrée universitaire 2014, sous réserve d'habilitation par la CTI.

Le 26 février, 640 lycéens de terminales S avaient déposé, sur le portail Admission PostBac, leur candidature à la 1ère année de la formation d'ingénieurs ISIS en 5 ans (24 places). On voit là un effet de la visibilité apportée par l'affichage d'ISIS au sein du Groupe INSA.

B. RIGAUD