Le « Connected Health Lab »

Le « Connected Health Lab »

Le « Connected Health Lab » (CHL) est une plate-forme de valorisation et de recherche pour les applications des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le domaine de la santé, conçue comme un laboratoire des pratiques et des usages. Il s'agit de mettre à disposition de la communauté scientifique et des industriels un espace innovant pour la réalisation d'activités de recherche & développement en situation réelle (démonstrateur) répondant à une volonté de "preuve du concept".

Aménagé dans les locaux de l'école ISIS, sur une surface d'environ 220 m2, le CHL repose sur un espace physique communicant, simulant un environnement professionnel réel, réunissant des modèles de chambres médicalisées (patient à domicile, à l'hôpital), de cabinet médical..., qui peut établir des liaisons avec d'autres espaces du même type (living lab) se positionnant sur la même thématique.

Implanté sur un territoire reconnu pour sa qualification sur le secteur "numérique et santé" et adossé localement à une équipe pluridisciplinaire d'enseignants chercheurs spécialisés en e-santé (ERISIS) et rattachés à plusieurs laboratoires du PRES Université de Toulouse, le CHL est une initiative qui prend corps à la fois aux niveaux régional, national et international. Il qui vise à devenir la plateforme régionale de référence pour l'appui aux activités innovantes en e-santé. Bruno Roussel a assuré le rôle de chef de projet pour la conception et la réalisation de l'ouvrage et de l'oeuvre.

Le plan de financement pour les 3 premières années (2012-2014, 1.245 millions d'euros) comprend des aides publiques (Europe, Etat, Région Midi-Pyrénées, collectivité territoriale) et un autofinancement de l'établissement. Dès son inauguration en 2014, le CHL doit rapidement déployer une activité commerciale qui assure sa pérennité à moyen terme.

Moyens applicatifs et techniques

A terme, le CHL sera doté de tous les éléments de base constituant le système d'information d'un établissement de santé, tout comme des progiciels intervenant dans la prise en charge des patients à domicile dans le cadre de l'hospitalisation à domicile ou du suivi de personnes dépendantes par des organismes de maintien à domicile.

Dans un environnement proche de la réalité, aussi bien pour la mise en situation que pour l'environnement technique (hétérogénéité des systèmes d'information "métiers", interopérabilité...), le CHL permet de simuler le continuum de soins, dans les contextes de la médecine libérale et des parcours hospitaliers.

Objectifs

Un premier objectif du CHL est de servir de support aux projets de R&D en e-santé qui réunissent des chercheurs, des industriels et des acteurs (praticiens, patients,...) de la santé, afin d'éprouver des solutions.

Un deuxième objectif du CHL est de combler un vide qui existe actuellement entre la recherche en phase amont et l'ingénierie de déploiement porté par les professionnels. Il faut remplir un rôle de veille et de définition des besoins pour dessiner des projets adaptés à la demande socio-économique.

Une part importante de la recherche sur ce domaine de la e-santé repose, en amont, sur l'analyse des méthodes d'intervention et de travail des personnes dispensant les soins et, en aval, sur des moyens permettant de mettre au point et de finaliser des couches logicielles. En effet, les usages et les conditions dans lesquelles sont utilisés des outils logiciels ou matériels sont des éléments importants pour la dynamique d'appropriation. Les industriels de l'informatique et des systèmes d'information de santé ont un besoin d'accompagnement dans des phases de design et de validation, non seulement des outils qu'ils développent, mais également des protocoles d'installation et de mise en production des nouveautés qu'ils mettent au point.

Bruno Roussel et Bernard Rigaud