Projet de site de l'Université de Toulouse

Quelle feuille de route ?

La COMUE Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées est invitée à signer un contrat pluriannuel d'établissement avec l'Etat, au même titre que ses établissements membres et associés, et dans le cadre de la vague A de contractualisation.

Il s'agit d'un exercice déjà réalisé par l'ex PRES en 2011 (à l'époque, tous les contrats se rédigeaient simultanément), mais qui est maintenant répété dans un nouveau contexte législatif qui voit les compétences de la COMUE clairement définies, d'une part, et qui lui permet par son statut d'EPSCP d'obtenir en direct des moyens de la tutelle pour mettre en œuvre ce contrat, d'autre part.

Intitulé projet stratégique du site, il constituera une feuille de route à cinq ans pour le collectif des établissements d'enseignement supérieur et de recherche à l'échelle régionale. Fait nouveau, pour la première fois, le projet de site précède d'un an les projets des établissements qui composent la COMUE.

Le travail de rédaction est en cours dans le cadre du bureau de la COMUE élargi aux associés potentiels dont nous faisons partie. La copie doit être envoyée à la tutelle dans le courant du mois d'octobre. Nous sommes à la seconde version du document qui commence à être stabilisé.

6 objectifs stratégiques pour la période 2016-2020

Cet article résume les grandes orientations choisies par la COMUE. Elle se concentrera sur 6 objectifs stratégiques pour la période 2016-2020, objectifs qui auront pour conséquence d'augmenter la visibilité et l'attractivité du site :

  • renforcer l'attractivité de la recherche et de la formation doctorale en synergie forte entre les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche,
  • intensifier les relations avec le monde socio-économique grâce à la SATT et à l'IRT, mais aussi avec les Pôles de Compétitivité, la formation à l'entrepreneuriat et la formation tout au long de la vie, 
  • augmenter la lisibilité de l'offre de formation, développer l'innovation pédagogique pour favoriser la réussite et l'insertion professionnelle des étudiants, 
  • améliorer l'information et l'orientation des lycéens et des autres publics, ainsi que l'accueil et les conditions de vie des étudiants en partenariat avec le CROUS et les Collectivités territoriales, 
  • structurer un réseau articulant les sites de proximité et le site toulousain avec les stratégies des établissements et organismes en partenariat fort avec les collectivités territoriales (Région, Métropole de Toulouse, agglomérations,..) et le Rectorat, 
  • continuer la mise en place d'une politique internationale de site en ciblant des partenariats stratégiques pour une mobilité entrante et sortante des membres de la communauté académique et des étudiants

Des actions structurantes transversales

Pour pouvoir mettre en oeuvre et déployer avec la plus grande efficacité ces 6 objectifs, la COMUE développera des actions structurantes transversales :

  • le développement des services numériques de site en support à toutes nos actions depuis l'innovation pédagogique à la gestion et au pilotage des étudiants ou des laboratoires de recherche,
  • l'augmentation de la qualité de service du réseau interuniversitaire de bibliothèque physique et numérique au service des étudiants et des chercheurs, 
  • la mise à niveau de l'immobilier universitaire: de grands programmes de rénovation et de construction intégrant le développement durable et la maintenance sur le long terme, notamment avec Toulouse Campus.

De nouvelles structures

Quand le décret de création de la COMUE sera publié, officialisant ses statuts, les nouvelles structures de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées seront déployées :

  • conseil des membres incluant des représentants des associés et des partenaires,
  • conseil académique qui outre les représentants de tous les établissements permet de créer des pôles de transversalité liés à la formation dont Toulouse Ingénierie, à la recherche ou aux territoires, 
  • conseil d'administration avec des élections directes pour les représentants des personnels et usagers.

Afin de suivre les objectifs fixés, un observatoire sera en charge de suivre un ensemble d'indicateurs d'établissement. La phase 1 de cet observatoire a déjà commencé avec le suivi des indicateurs de l'Idex.

Hervé Pingaud