Un contrat de site pour le Grand Rodez et l'Ouest-Aveyron

Prescrits par la loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche (ESR) du 22 juillet 2013, les contrats de site constituent un instrument de coordination territoriale. En associant étroitement les différents acteurs académiques et socioéconomiques aux collectivités locales, ils visent à assurer la mise en cohérence et en réseau de l'offre de formation ainsi que de la recherche scientifique sur les territoires. En Midi-Pyrénées, la structuration des différents projets de site a été coordonnée par le schéma régional de l'enseignement supérieur et de la recherche, adopté le 27 juin 2011. Ce dernier a fixé le cadre de la consolidation et du développement d'une offre de formation portée par divers opérateurs dans une région qui compte dix sites d'enseignement supérieur, hors Toulouse. Il s'est ainsi agi de donner la priorité à la congruence territoriale des parcours de formation, en suscitant les synergies entre les établissements d'enseignement dans un souci d'efficience et d'innovation.

C'est dans cette perspective que le contrat de site du Grand Rodez et de l'Ouest-Aveyron a été signé, le 7 février 2014, en présence des présidents de la Région et du Grand Rodez, de la vice présidente de Midi-Pyrénées en charge de l'ESR ainsi que des opérateurs d'enseignement supérieur et de recherche. La pérennisation et l'évolution d'une offre de formation tournées vers l'insertion professionnelle sont au coeur du dispositif. Ainsi, à la consolidation des formations existantes s'ajoute la création de nouvelles filières de formation, conçues au regard de réalités socioéconomiques préalablement circonscrites. Cette volonté d'articuler l'ESR sur l'environnement territorial se fonde sur une démarche partenariale qui fait appel aux différents établissements d'enseignement. Par ailleurs, les activités de recherche seront couplées aux transferts de technologies. Dans ce contexte, le CUFR s'attachera à asseoir ses formations dispensées au niveau L tout en contribuant à l'essor, au niveau Master, notamment, des filières « risques » (Master Maîtrise des Risques, en partenariat avec la CCI et l'IUT) et « agro- » (Master agro-TIC).

Inscrit au prochain contrat de projets Etat-Région (CPER), à hauteur de 20 millions d'euros, le projet immobilier Saint-Eloi fait l'objet d'une fiche action spécifique. Le rapprochement géographique du CUFR et de l'IUT permettra d'aménager un pôle universitaire, à Rodez, fort de quelque 1500 étudiants, tout en dotant le CUFR des infrastructures indispensables à l'accueil et à la formation d'un nombre croissant d'inscrits. Ce campus facilitera également la mutualisation des services dispensés aux étudiants (guichet unique, restaurant universitaire et vie étudiante, notamment).

D Kahn