Actualités

 

Conférence "La fabrique controversée du marché du saumon transgénique aux Etats-Unis"

organisée par les enseignants-chercheurs de Sociologie – Département SHS
Date : 
16 Mars 2016, 14h00 - 16h00
Lieu : 
Bâtiment Multimédia - Auditorium 1 Michel Cohou
Campus : 

Sandrine Barrey propose de retracer la controverse autour de la commercialisation en Amérique du Nord d’un saumon génétiquement modifié destiné à l’alimentation humaine. Ce cas paradigmatique de mise sur le marché d’une nouvelle entité vivante permet d’étudier tant le rôle des promoteurs de cette innovation biotechnologique que celui des contestataires dans l’actualisation d’un « marché controversé ». Pour affirmer la légitimité de ce marché, ses promoteurs ont avancé des arguments moraux relatifs à la sécurité alimentaire mondiale et déployé des dispositifs de confinement de ce saumon pour refroidir les contestations environnementales. Mais protéger la nature s’est avéré insuffisant et c’est la nature humaine qu’il s’est agi ensuite de protéger. Plutôt que de freiner la commercialisation de ce saumon, ces controverses participent encore aujourd’hui à instaurer un ordre marchand acceptable moralement.

La création de ce marché pose également la question des opérations nécessaires pour définir une nouvelle entité bio-légale et pour assurer sa viabilité sur les marchés. Sandrine Barrey éprouve ici le cadre conceptuel conçu par Javier Lezaun pour analyser la fabrique d’un nouvel objet de gouvernance. Elle explore ainsi les actes de délimitation et de démarcation de l’entité « saumon transgénique » nécessaires à son inscription dans l’architecture juridique américaine. Les procédures, organismes ou autre agences dont la mission est d’assurer que les produits commercialisés soient mis « sous contrôle » sont ainsi analysés pour saisir leur rôle dans la fabrique des cadres réglementaires. L’un des effets de cette qualification juridique concerne les partages ontologiques qu’elle instaure entre aliment et médicament, mais aussi le partage des responsabilités quand à l’évaluation des risques qui en découlent. Un autre de ses effets est d’asseoir la décision de ne pas assurer d’étiquetage de ces produits.

Cette conférence s’appuie sur deux publications :

  • Barrey, S. (2014), « Le Frankenfish nage-t-il vers le marché ? La fabrique contestée du marché de l’Aquadvantage Salmon », in Steiner P. et Trespeuch M. (dir.), Marchés contestés. Enquêtes sur des échanges moralement sensibles, Toulouse, PUM, pp. 44-63.
  • Barrey, S. (2015), « Produire et vendre du saumon transgénique. Délimitations et démarcations d’une marchandise », Revue Française de Socio-Economie (Hors-Série « Sociologie économique et Economie Politique »)

Sandrine Barrey est maître de conférences en sociologie à l’université Toulouse 2-Jean-Jaurès et membre du CERTOP (UMR CNRS 5044). Elle est également membre du Comité Ethique Economique et Social du Haut Conseil des Biotechnologies. Ses travaux portent sur la construction des marchés agro-alimentaires controversés. Après avoir étudié la façon dont les activités de la grande distribution (marketing, merchandising, tarification, fidélisation, etc.) définissent les relations marchandes, elle s’intéresse aujourd’hui à la mise en marché de produits particulièrement controversés, comme le vin naturel, le saumon transgénique, les plantes issues de nouvelles techniques d’amélioration. Elle a coécrit avec G. Teil, P. Floux et A. Hennion l’ouvrage Le Vin et l’Environnement. Faire compter la différence, publié aux presses des Mines en 2011, et coordonné un ouvrage collectif avec emmanuel Kessous (Consommer et protéger l’environnement. Opposition ou convergence ? L’Harmattan, 2011).

Contact : michele.lalanne@univ-jfc.fr

Agenda

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie