Actualités

 

Des réseaux, des territoires et des innovations

Cycle de conférences "Innovations plurielles" 2015/2016
Date : 
03 Novembre 2015, 18h00 - 20h00
Lieu : 
Centre Universitaire J-F. Champollion - Auditorium 2
Campus : 
Des réseaux, des territoires et des innovations

Troisième rencontre

Accéder à l'intégralité du programme 2015-2016


La transformation des réseaux et des services urbains : le cas de l'énergie.

Olivier Coutard (Directeur de recherches au CNRS - Socio-économiste - UMR LATTS - École des Ponts - Paris Tech / Université de Paris Est - Marne-la-Vallée).

Olivier Coutard est socio-economiste, ingénieur de l'Ecole nationale des ponts et chaussées (ENPC 1988), titulaire d'un DEA en socio-économie des transports (1988) et d'une thèse de l'ENPC en économie et sciences sociales (1994) sur l'introduction de la concurrence dans le secteur de la fourniture d'électricité. Il est chercheur au CNRS depuis mars 1996, Directeur de recherche depuis octobre 2007 et directeur du Latts depuis 2008. Ses thèmes de recherche concernent les inégalités sociales et spatiales en matière d'accès aux services essentiels (énergie etc.) et en matière de mobilité.

Les réseaux « invisibles » de la circulation des innovations.

Yann-Philippe Tastevin (Chargé de recherches au CNRS - Anthropologue - UMR LISST - Université de Toulouse 2 - Jean Jaurès ).

Résumé :
Comment des objets, des procédés de fabrication, des matériaux ou des composants peuvent être recomposés et réinventés alors qu'ils circulent entre différents milieux sociaux et diverses parties du monde ? C'est ce que Yann-Philippe Tastevin s'est demandé en étudiant des filières de fabrication, autant industrielles qu'artisanales, qui se déploient principalement dans des pays extra-européens, en Afrique, en Inde aussi bien qu'en Asie. Ces modèles de production ignorés par la sociologie et l'anthropologie des techniques sont illustratifs de « modèles du faire » inédits. En partant de filières mécaniques, il propose des outils d'exploration et de description pour remonter des chaines de conception, de fabrication, de distribution, de reconstruction qui se globalisent, en s'inspirant des méthodes d'enquête ethnographique, spatiale et historique « multisites ». Il s'agit de voir dans quelle mesure on peut esquisser, en suivant à la trace ces « bricolages » souvent très éloignés des chaînes de montage telles qu'elles ont été formalisées par les ‘idéologues' de l'assemblage (Ford, Taylor, etc.), une nouvelle géographie des innovations.

Après la soutenance en janvier 2012 d'un travail de thèse intitulé : « Autorickshaw : Émergence et recompositions d'une filière entre l'Inde et l'Égypte » qui centrait son propos sur la diffusion à l'échelle mondiale de l'autorickshaw (tricycle motorisé de transport de voyageur), Yann-Philippe Tastevin s'attèle désormais au développement d'une anthropologie comparée des innovations étudiées à l'échelle de l'Égypte et du Congo. Il s'agit de soumettre le « modèle indien », dont l'autorickshaw est porteur, en étudiant une nouvelle route commerciale du trois-roues entre la Chine, l'Inde et le Bangladesh.

Ouvert à tous
Contacts : Cédric Calvignac, cedric.calvignac@univ-jfc.fr / Mathieu Vidal, mathieu.vidal@univ-jfc.fr / Josselin Tallec, josselin.tallec@univ-jfc.fr
/ Bruno Grano, bruno.grano@mines-albi.fr

 

 

Agenda

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie