Actualités

 

La résistance aux technologies de l’information et de la communication

Cycle de conférences "Innovations plurielles" 2015/2016
Date : 
22 Octobre 2015, 18h00 - 20h00
Lieu : 
Centre Universitaire J-F. Champollion - Auditorium 1 (Maison multimédia)
Campus : 
La résistance aux technologies de l’information et de la communication

Deuxième rencontre

Accéder à l'intégralité du programme 2015-2016


La déconnexion volontaire aux technologies de communication

Francis Jauréguiberry (Université de Pau et des Pays de l'Adour - Professeur de Sociologie

Résumé :
Les conduites de déconnexion apparaissent comme une volonté de maîtrise des technologies de communication. Elles sont toujours ponctuelles et la plupart du temps partielles. Il s'agit de ne pas se laisser envahir par trop d'informations non désirées, d'échapper à un mode d'interpellations incessantes, à l'urgence et à la pression managériale, au contrôle hiérarchique ou à l'impression d'être surveillé. La déconnexion équivaut alors à reprendre souffle et distance, à retrouver son rythme et un temps à soi. Mais elle est aussi parfaitement révélatrice de la figure de l'homme hypermoderne qui ne se contente pas de suivre l'accélération du mouvement moderne (capacité instrumentale à agir rationnellement sur le réel et soif d'inédit et de changement), mais l'interroge au contraire par une réflexivité accrue sur ses choix et dans l'inquiétude qui en résulte.

Francis Jauréguiberry est sociologue, professeur à l'Université de Pau et a longtemps dirigé le laboratoire SET (Société Environnement Territoire) du CNRS. Ses recherches portent sur les nouvelles formes d'identité et de sociabilité générées par l'extension des technologies de l'information et de la communication. Sur ce thème, il a notamment publié : Les branchés du portable. Sociologie des usages, Paris, PUF, et (avec Serge Proulx) : Internet, nouvel espace citoyen ? Paris, l'Harmattan, ainsi que Usages et enjeux des technologies de communication, Toulouse, Érès.


Identifier et comprendre les trajectoires d'usages et de non-usages des Internautes

Annabelle Boutet-Dièye (Telecom Bretagne - Brest - Enseignant-Chercheur en Sociologie)

Résumé :
Comprendre les profils et les trajectoires d'individus qui n'utilisent pas ou peu les technologies numériques et électroniques permet de s'interroger sur les freins et les contraintes qui entravent l'accès aux usages des objets mais aussi de la culture qui les accompagnent, et pas seulement le premier niveau de la fracture numérique. C'est donc une question essentielle qui ne peut être décorrélée des études sur les usages.

Annabelle Boutet-Diéye est Maitre de conférences en sciences sociales (science politique et sociologie) à Telecom Bretagne. Ses travaux de recherches portent sur l'appropriation des technologies numériques et électroniques par les populations fragiles, ou éloignées de cette culture, et la question de l'e-inclusion. Ces travaux l'amènent à s'interroger sur la question plus large de l'innovation et notamment de l'innovation sociale, en France, avec des projets sur les pratiques collaboratives mais aussi en Afrique.

 

Ouvert à tous
Contacts : Cédric Calvignac, cedric.calvignac@univ-jfc.fr / Mathieu Vidal, mathieu.vidal@univ-jfc.fr / Josselin Tallec, josselin.tallec@univ-jfc.fr
/ Bruno Grano, bruno.grano@mines-albi.fr

 

 

Agenda

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie