Actualités

 

Nature en ville : quel désir des citadins ?

Lise Bourdeau-Lepage, Professeure, Université de Lyon 3
Date : 
14 Janvier 2014, 18h30 - 21h00
Lieu : 
Café Le Pré en Bulles, 9 Lices Jean Moulin - 81000 Albi
Campus : 

« Du vert dans la ville pour mieux vivre. Le monde végétal grignote le monde minéral »
L'ami du 20e, janvier 2014, n°701


Dans un monde devenu majoritairement urbain, on assiste à un verdissement de la société occidentale dont les origines sont à interroger, ce que nous ferons dans la première partie de cette soirée. Le citadin aspire à être plus proche de la nature et se transforme en homoqualitus (Bourdeau-Lepage, 2013), c'est-à-dire en un Homme qui ne cherche pas à satisfaire seulement son bien-être matériel et immatériel, mais fait également de la satisfaction de son désir de nature et de la préservation de son environnement un élément de son bien-être. Il revendique ainsi que la nature est un élément essentiel de son bien-être en milieu urbain, incitant les acteurs locaux à prendre en compte son désir de nature ou menant des actions pour le satisfaire par ses propres moyens. La ville prend une nouvelle couleur, elle s'habille en vert sous l'impulsion des murs végétalisés, des jardins partagés, du fleurissement des trottoirs et des balcons, de la valorisation des espaces verts, du pâturage itinérant, de la repollinisation... Les actions ne manquent pas.

Mais comment peut-on définir ce désir de nature ? Qu'a-t-il de nouveau ou de spécifique ? Dans la seconde partie de la soirée, nous tenterons de le décrypter et d'en révéler les nuances. L'enjeu est important s'il veut aller vers un aménagement urbain qui réponde aux besoins du plus grand nombre et améliorer le bien-être des citadins. La tâche est relativement difficile car l'idée de nature est complexe. Nous verrons notamment en mobilisant les résultats d'une enquête que nous avons menée à Lyon au printemps 2012 que sous le vocable « nature », le citadin entend la plupart du temps le végétal et la nature domestiquée, transformée, peut-être car c'est pour l'essentiel la nature qu'il connait. Mais là, c'est une autre question !

Biographie :

Chercheuse à l’UMR Environnement, ville, société (CRGA – Centre de recherches en géographie et aménagement), elle mène des recherches en géographie et économie urbaine. Ses travaux, dans une optique pluridisciplinaire, portent sur les processus de recomposition et de croissance des villes
(formes urbaines, localisations résidentielles, étalement urbain, mégapolisation, ségrégation sociospatiale) et sur la métropolisation (place des villes dans le monde, rôle des métropoles dans l’histoire), en lien avec la question du développement durable. Elle s’intéresse actuellement aux inégalités socio-spatiales en ville, à la mesure du bien-être des individus et à la place de la nature en ville.


Elle a notamment publié Grand Paris (2013 avec Franck Vallerugo, RERU), Nature en ville (2013, Métropolitique) Regards sur la ville chez Anthropos (2012), Repenser la ville (2011, GES) et Économie des villes contemporaines chez Economica (2009 avec Jean-Marie Huriot). Elle est éditrice associée des revues : Revue d’économie régionale et urbaine et de Géographie, économie et société et secrétaire générale de l’association de Sciences Régionales de Langue Française.

Voir aussi :

Agenda

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie