Actualités

 

Quel avenir pour L'Europe ?

Conférence de Marie Bernard-Meunier
Date : 
18 Novembre 2015, 18h00 - 20h00
Lieu : 
Auditorium Michel Cohou - Centre universitaire Champollion
Campus : 
Quel avenir pour L'Europe ?

Dans le cadre des conférences organisées par le master Stratégies culturelles internationales et le groupe de recherche Textes, Contextes, Frontières (TCF), nous avons le plaisir et l'honneur de recevoir Mme Marie Bernard-Meunier.

Marie Bernard-Meunier est diplômée en sciences politiques de l'Université de Montréal et de l'ENA. Au début de sa carrière diplomatique, elle a été en poste à Vienne et à Paris. A Ottawa, au Ministère des Affaires étrangères, elle a été Directrice générale des Organisations internationales puis sous-ministre adjointe responsable des enjeux globaux. Elle a été appelée à mettre sur pied ce nouveau secteur qui réunissait en une même structure les dossiers relatifs aux questions d'environnement, de développement, de droits de la personne et de prévention des conflits.
En 1991, Ambassadrice du Canada et déléguée permanente auprès de l'UNESCO, elle est la première femme élue à la présidence du Conseil exécutif de l'UNESCO. Cinq ans plus tard, elle est nommée Ambassadrice du Canada aux Pays-Bas puis en Allemagne de 2000 à 2004.
Sa carrière diplomatique prend fin en 2005. A partir de cette date, elle enseigne à l'Université de Toronto, multiplie les conférences, publie des articles dans les journaux et dans les magazines spécialisés en relations internationales et elle participe à de nombreux ouvrages collectifs. Parallèlement, elle siège au conseil d'administration de l'Agence spatiale canadienne et à celui du Médiateur en matière de télécommunications qu'elle préside actuellement. Enfin, elle fait partie du Conseil des Gouverneurs de l'Idée fédérale, un institut de recherche et de réflexion sur le fédéralisme dont elle est un des fondateurs.


 

Dans son intervention, Mme Marie Bernard-Meunier évoquera les origines de la crise: les évolutions trop divergentes entre pays européens, la résurgence des nationalismes, l'affaiblissement du communautaire au profit de l'inter-gouvernemental, le manque d'inspiration et de courage des leaders politiques et ce qu'elle nomme « les péchés originels de la construction européenne ». Dans la deuxième partie de son exposé, elle abordera les conditions d'une sortie de crise: le besoin de revoir certains dogmes, comme l'austérité budgétaire et une libéralisation toujours plus poussée, et la nécessité de faire le pari de "plus d'Europe" en s'engageant dans une démarche de type fédéral.

 

Agenda

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie