Master Histoire publique

Parcours-types
  • Histoire publique

L’Histoire publique est une discipline qui connaît un essor depuis quelques années, notamment en lien avec les nouveaux médias. Il s’agit de l’histoire produite pour des non spécialistes, par, souvent, des non historiens. C’est l’histoire des documents touristiques, des médias grand public, des musées, mais aussi des documentaires, des blogs spécialisés, des reconstitutions historiques à visée touristique. C’est aussi l’histoire que les territoires développent dans le cadre de leur mise en valeur d’un patrimoine mémoriel, matériel ou immatériel, d’une saga familiale, ou entrepreneuriale.

L’enjeu du Master Histoire Publique de l’INU Champollion, le second à ouvrir en France, est de professionnaliser les étudiants tout en proposant aux professionnels en formation continue les outils universitaires permettant une divulgation historique de qualité.

Dans un pays où l’activité touristique est importante et marqué par une histoire riche, mais parfois clivante, une formation à la vulgarisation historique de qualité est une nécessité. L’objectif est de former les étudiants à répondre aux besoins des publics consommateurs d’Histoire, tout en maintenant une exigence historique et un lien avec l’actualité de la recherche. Cela passe par une connaissance des publics et des conditions de consommation (médias classiques, nouveaux médias et mass medias, tourisme in situ ou virtuel, activités de loisirs) en lien avec les travaux récents de sociologie. Il s’agira donc d’apprendre à maîtriser les contraintes des nouveaux supports de l’écriture et de la divulgation historique, tout en acquérant les compétences nécessaires en gestion de projet et en techniques de médiation.

Compétences et savoir-faire

Maîtrise les savoir-faire de la recherche en histoire

  • Acquisition ou consolidation d’une solide culture historique et historiographique nationale et internationale
  • Maîtrise des sources à disposition (écrites, orales, digitalisées, iconographiques, immatérielles…) et de la documentation nécessaire à une action de médiation, divulgation ou diffusion
  • Maîtrise des sources mobilisables pour la constitution d’une connaissance historique fondamentale

Connaître le milieu professionnel de l’Histoire publique

  • Maîtrise des usages de diffusion et de présentation (sites internet, groupes sociaux, blogs, vlogs, scénarii, film, émission radiophonique, écriture journalistique, podcasts…)
  • Connaissance du public consommateur

Connaissance et analyse de la diversité des formes de l'histoire publique

  • Compréhension du processus de production scientifique en Histoire
  • Adapter son écriture et son discours en fonction des publics et des supports

Savoir conduire des projets individuels et collectifs

  • Gestion de projet individuel et/ou collectif
  • Relation avec les partenaires institutionnels et connaissance du secteur.

Partenariats

Formation accessible en formation initiale, formation continue, VAE.
La Formation à distance ouvrira en septembre 2023, et l’option sera donnée de s’inscrire à l’ensemble de la formation ou seulement à certains modules, dans le cadre d’un Compte Personnel de Formation.

  • Master 1 : 400h de cours en présentiel, dont des projets tutorés.
  • Master 2 : 150h de cours en présentiel, avec un stage long ou un mémoire de recherches.

L’enseignement de langues vivantes (anglais) correspond à 20% de l’ensemble des cours en présentiel et peut s’étendre aux cours disciplinaires selon les besoins des étudiants et des projets.

International

  • International Federation for Public History
  • Université du Luxembourg

Articulation avec la recherche

  • UMR Framespa 5136 – Toulouse Jean Jaurès
  • EA PLH-ERASME 4601 – Toulouse Jean Jaurès
  • Axe Textes-Contextes-Frontières – INU Champollion Albi

Conditions d'accès :

Examen du dossier de candidature comprenant :  CV, lettre de motivation, résultats universitaires détaillés et attestation du niveau d'anglais, projet professionnel et éventuellement entretien en présentiel ou à distance.

Condition d’accès en formation initiale : Licence en Histoire ou en Histoire de l’art, voire éventuellement dans d'autres sciences humaines.

On attend des candidats une très bonne capacité à s’exprimer à l’oral et surtout à l'écrit, une réflexion sur leur projet professionnel, une solide connaissance de l’anglais. Pour les étudiants étrangers, il faut prouver le niveau C1 (CECR) minimum en français.

Candidature / inscription :

Formation initiale : étudiants d’Histoire, d’Histoire de l’Art, d’Archéologie, mais aussi étudiants en tourisme, valorisation du patrimoine, animation du patrimoine.

Formation continue : professionnels du tourisme, valorisation du patrimoine, animation du patrimoine, journalisme, développement du territoire, dans les secteurs publics et privés (personnels des musées locaux, offices de tourisme, collectivités territoriales, fondations, reconstitutions historiques à visées touristiques ou culturelles…).

Secteurs d'activités et types d'emplois

 

Domaine de l’Histoire Publique et de la valorisation historique d’un patrimoine pour un public non spécialiste :

  • métiers du journalisme et des nouveaux médias
  • métiers des musées et de la médiation culturelle
  • métiers du tourisme et de la valorisation patrimoniale
  • métiers de l'édition
  • métiers de la communication (community management, …)
  • métiers de la documentation et des archives (privées et publiques)

Secteur public et privé

Poursuite d'études

Doctorat

Responsable(s) pédagogique(s) :